La dernière collection Louis-Vuitton de Virgil Abloh rend hommage à Michael Jackson

0
Publié le 30 janvier 2019 à 9 h 34 min dans la catégorie Actualités  •  0 Commentaire

Et si l’image du roi de la pop, Michael Jackson, dialoguait avec le monogramme, motif iconique de Louis-Vuitton, et avec tous ces symboles de Paris ?

Telle est l’idée véhiculée par Virgil Abloh dans sa toute nouvelle collection homme Louis-Vuitton.

Des pièces extraordinaires et familières à la fois

La dernière collection homme de Louis-Vuitton

La dernière collection homme de Louis-Vuitton est une nouvelle et libre interprétation des idées sur la mode.

Avec des pièces familières, qui ont fait la renommée de la marque, cette création dévoile des modèles hommes extraordinaires, qui rendent hommage à la beauté de Paris et au défunt Roi de la Pop.

Une garde-robe de pièces commune à tous, mais en même temps spéciale.

C’est le vocabulaire du style de l’homme moderne selon Virgil Abloh, lors de son deuxième show en tant que directeur artistique de la ligne de vêtements pour homme de Louis-Vuitton.

Dans le cadre privilégié du jardin des Tuileries, Abloh invite ses invités à réfléchir à la figure de Michael Jackson.

Une célébration digne du Roi de la Pop

Une célébration digne du Roi de la Pop

Le déroulement de la présentation confirme une vérité connue de tous :Virgil Abloh a le sens du spectacle. Louis-Vuitton a construit une grande exposition, une reconstitution du quartier le plus culturellement mélangé de la planète, le Lower East Side de New York.

Il l’a rempli de panneaux de signalisation, de matelas tramp, de feuilles d’automne, de poubelles, de graffitisde Jim Joe, Lewy BTM et Futura, avec un merveilleux groupe de jazz, dirigé par Devonté Hynes, qui a interprété des chansons de Michael Jackson.

Le roi de la pop aurait adoré cet hommage, qui inclut même les fameuses marches légères du vidéoclip culte de la chanson “Billie Jean”. Au cas où la référence ne serait pas encore comprise, l’invitation à la parade était un gant brodé de cristaux Swarovski, une reproduction du célèbre gant blanc recouvert de paillettes porté par le King of Pop dans le clip Billie Jean sorti en 1983.

“Il n’y a qu’un seul Louis-Vuitton”, a déclaré Virgil Abloh sur l’invitation. Une déclaration authentique suivie d’une première explication du show : “La vie de Michael Jackson est la seule véritable étude documentée dans le monde sur la relation d’un homme avec un costume, de la petite enfance à l’âge adulte”. Virgil Abloh a intitulé la collection, pour étendre sa référence à Michael Jackson, “Sliding, Backwards, Slowly” (“Glissement, arrière, lent”).

Preuve de l’importance du défilé, l’empereur du luxe, Bernard Arnault, président du géant Français LVMH et donc le grand patron de Louis-Vuitton, était présent, assis au premier rang avec ses deux fils aînés, Antoine et Alexandre.

Nous ne pouvons que supposer ce que Monsieur Arnault a pensé de l’odeur intrusive de marijuana qui envahissait l’intérieur de la grande tente, installée dans le jardin des Tuileries…

Michael Jackson en 50 nuances de gris

Michael Jackson en 50 nuances de gris

Après un solo d’un saxophoniste merveilleusement langoureux sous un lampadaire de Manhattan, le défilé a commencé, se déroulant en grande partie dans l’obscurité. Les manteaux et les costumes d’ouverture étaient en feutre de laine : grandes silhouettes, gris métallisé, avec sacs de voyage assortis.

Virgil Abloh a également proposé un duvet gilet et une veste en laine gris anthracite, tous deux habilement imprimés du monogramme LV, des manteaux matelassés dignes de l’avant-garde japonaise et une petite couette à capuche.

De nombreux modèles portaient des baskets qui ressemblaient à des lianes avec un coin. Le gris est omniprésent, avec de belles chemises et des vestes de cavalerie. Pendant ce temps, des images 3D d’artisans immergés dans leur travail ont été diffusées.

Cependant, il faut noter le manque d’imagination des coupes et des lignes des vêtements dévoilés dans cette création. C’est à peu près le seul, mais bien visible, bémol de cette collection, au demeurant réussie et remarquable.

Alors qu’un jeune homme en satin violet impérial imitait les pas de Michael Jackson, de nombreux objets captivants attiraient l’attention : des plastrons monogrammes remarquables, un ensemble fabuleux de robes patchwork à porter avec des sacs géants assortis.

Mais pour une marque qui se targue d’offrir le summum en matière d’élégance de voyage, c’était une déclaration de mode uniquement axée sur les vêtements de sport…

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.