Angleterre : une mystérieuse brume chimique envahit la côte du Sussex

0
Publié le 28 août 2017 à 16 h 02 min dans la catégorie Actualités  •  0 Commentaire

Alors que les habitants et visiteurs profitaient d’une plage du Sussex en Angleterre ce dimanche, la police locale a dû évacuer les lieux en raison d’une brume chimique. Quand le phénomène s’est produit, une odeur de chlore envahissait la plage. Selon l’un des témoins présents sur place : « C’était comme une brume qui descendait sur la plage depuis l’ouest ». La brume s’est formée entre Eastbourne et Birling Gap, et a considérablement pollué l’atmosphère.

Vomissements, irritations de la gorge et des yeux affectaient les occupants de cette plage au moment des faits. « Sur une période d’environ 30 à 35 secondes, j’ai commencé à ressentir des irritations tout comme d’autres personnes » raconte le témoin. « Au bout de deux ou trois minutes, ma femme a vraiment ressenti des démangeaisons et les yeux qui piquaient. Tout à coup, tout le monde a commencé à se lever et à mettre de l’eau de la mer dans les yeux, ou à laisser tomber de l’eau sur les yeux pour nettoyer » poursuit-il.

Des avertissements lancés sur les réseaux sociaux

Afin de mettre en garde le voisinage susceptible d’encourir les mêmes effets, la police britannique a émis un avertissement, dimanche dernier. Selon le chef de la police du Sussex, le nuage se serait déplacé vers la région d’Eastbourne à Birling Gap, au Sud de l’Angleterre. Cette mystérieuse brume a incommodé de nombreuses personnes sur plusieurs kilomètres. La population a été appelée à ne pas s’approcher de la zone affectée, et à garder leurs portes et fenêtres fermées. Les routes environnantes étaient également fermées.

>div align= »center »>

Comme il fallait s’y attendre, les habitants d’Eastbourne ont été surpris par cette alerte lancée par la police sur les réseaux sociaux. Le nuage chimique venant de la mer a fait près d’une cinquantaine de victimes sur son passage. Plusieurs d’entre eux ont été rapidement pris en charge par les services médicaux.

230 personnes décontaminées

Malgré les appels et avertissements, le chiffre des victimes n’a cessé de croître. Selon les dernières nouvelles, 233 personnes ont été envoyées à l’hôpital régional. Pour l’heure, l’origine de ce phénomène qui a touché la côte est du Sussex reste inconnue, mais une enquête est en cours. En tout cas, la brume ne semble pas être d’origine naturelle.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire