Les aliments à privilégier pendant l’allaitement

0
Publié le 10 mai 2017 à 3 h 59 min dans la catégorie Food  •  0 Commentaire

Allaiter un bébé consiste à adopter un régime spécial. Vous devez absolument respecter cette nouvelle mode de vie. Pour cela, il vous faut une alimentation équilibrée et saine afin de conserver la bonne santé de votre nourrisson et éviter l’état d’épuisement. Maman ! Voici les conseils pour réussir avec succès cette période unique.

Manger des calories supplémentaires

Pour favoriser la production de lait maternel, mangez à votre faim ! En effet, le corps d’une femme allaitante réclame plus de calories. Pour ce faire, respectez tout d’abord les trois repas quotidiens. Prenez régulièrement des collations nutritives comme les fruits frais, le yaourt, le fromage, ou même un muffin au chocolat pendant les heures de goûter. Ne vous privez de rien mais privilégiez la bonne nourriture!

Les compléments alimentaires à savoir les nombreuses vitamines et minéraux ne seront pas nécessaires si vous équilibrez votre régime. A titre d’exemple, votre apport protidique et lipidique doit atteindre 80g/j. Les glucides, par contre, ne doit pas dépasser les 340g/j.

Ses chiffres n’auront aucun effet sur votre taille. Ne vous inquiétez pas ! La majorité des femmes perdent plutôt du poids, malgré la nourriture consommée lors des six premiers mois qui suivent l’accouchement. Si vous êtes végétarienne, mieux vaut prendre des précautions en consommant de la vitamine B12. Par ailleurs, il faut boire beaucoup d’eau ou une certaine quantité de liquide afin d’éviter la couleur foncée de l’urine (signe de la carence à cet élément).

Prioriser les nourritures riches en fer

Donner le sein permet d’ouvrir l’appétit. En allaitant, vous perdez au moins 2500 Kcal supplémentaires tous les jours. C’est une dépense d’énergie incontestable. Sachez que l’organisme de votre bébé ne possède pas encore la capacité de produire un stock de fer, c’est pour cela qu’il puise sa réserve en vous.

Pour éviter la fatigue et les risques aux infections, consommez des aliments riches en fer. Cette substance est l’élément actif dans la production des globules rouges. Favorisez la viande rouge, les jaunes d’œufs ou encore le boudin noir, mais sans excès.

Certaines légumineuses crues et céréales complètes possèdent aussi un taux de fer élevé. Finalement, privilégiez les aliments riches en vitamine D, en calcium (brocoli, bettes, amandes, etc).L’augmentation de la quantité des repas ne sert à rien, misez plutôt sur la qualité !

Les éléments à éviter

Une femme allaitante doit impérativement éviter l’excès de caféine. Deux tasses de thé par jour suffisent amplement. Mettez une croix sur les boissons gazeuses et énergétiques, car elles contiennent des éléments dangereux pour la santé de votre nourrisson. Privilégiez les tisanes de fruit ainsi que les liquides décaféinés.

Les aliments en boîte ou en conserve renferment des mercures purs. Par ailleurs, l’alcool passe facilement dans le lait. Sachez qu’il faut trois heures de temps pour éliminer ce genre de liquide du lait maternel. Réfléchissez bien avant de faire une bêtise ! Au cas où vous consommez de l’alcool, au long terme, la croissance psychique et physique de votre bébé sera anormale.

Enfin, la cigarette entraîne également des conséquences néfastes pour l’enfant. Il aura du mal à trouver le sommeil et la production de lait maternel sera minime. Ainsi, éviter à tout prix de fumer en présence de ce dernier.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire