En quoi consiste le growth hacking ?

0
Publié le 21 avril 2016 à 16 h 10 min dans la catégorie Internet  •  0 Commentaire

Le growth hacking est avant tout un ensemble de connaissances et de compétences, mais surtout un état d’esprit. Celui-ci doit être orienté vers l’ouverture, l’imagination et la remise en cause via le test et l’analyse de données, des actions prises.

Le growth hacking est tourné vers la croissance

business growth

L’expression growth hacker est à rapprocher du terme « Life hacker », quelqu’un qui utilise son imagination pour trouver des solutions différentes, trouver des trucs et des astuces pour améliorer sa vie. Ici les idées n’ont qu’un but : faire du growth, c’est-à-dire de la croissance. Le growth hacking est donc l’ensemble des techniques et moyens à mettre en œuvre et développer pour améliorer la croissance de votre site ou entreprise.

Growth Hacking et Marketing

marketing-sales-growth

Le growth hacker est bien sûr un marketeur. Mais il dispose d’outils différents et de moyens différents. Son challenge aussi est un peu différent. Bien souvent dans l’esprit d’une start-up, la survie tient en une croissance forte et rapide. Donc le challenge est ardu et forcément plus ambitieux que celui d’une entreprise établie avec une croissance modérée. Là, l’acquisition dans un court laps de temps est fondamentale pour tracer des perspectives positives.

Dans tous les cas, un growth hacker doit faire face avec les moyens du bord. Son action doit se construire dans le hacking , dans le sens où il doit créer avec peu de moyens des actions efficaces d’acquisitions clients, d’engagement et de développement. La plupart des exemples de growth hacking restés célèbres ont été réalisés avec un bout de mail, un simple bouton call to action mieux disposé…etc.

Des objectifs réels et mesurables

google sea

Le growth hacking n’est pas, en soi, une nouvelle discipline, mais c’est plutôt une vision nouvelle de la croissance des entreprises web. Le propre du growth hacking sera alors de faire intervenir tous les métiers d’internet, ensemble, pour doper et maximiser la croissance. La vision traditionnelle où travaillaient séparément le marketing et les développeurs en suivant des objectifs différents est ainsi passée à la trappe.

Le growth hacker n’a qu’un seul objectif : la croissance véritable. Si le nombre de visites sur un site est en hausse sans générer  d’inscriptions, de partages et de revenu alors l’objectif de croissance véritable n’est pas atteint. Les résultats sur lesquels on mesurera l’efficacité du growth hacking mis en place seront uniquement  l’engagement, l’achat ou l’acquisition de clients !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire