Nouvelle course aux armes : les drones-bateaux

0
Publié le 25 avril 2016 à 23 h 51 min dans la catégorie Actualités  •  0 Commentaire

L’évolution technologique profite à tous les domaines du quotidien. Les forces armées ont également recours à la technologie dans l’élaboration de nouvelles armes de pointe. Après les voitures et les avions, l’armée américaine s’est penchée sur la mise en place d’un drone-bateau. En effet, la Navy a conçu ce nouvel appareil afin de détecter les sous-marins. Si cette nouvelle invention s’avère être un succès, elle aura, surement, un impact sur le transport maritime actuel.

Les caractéristiques du drone

Le DARPA ou Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, lance les tests du drône Actuv

Le DARPA ou Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense, lance les tests du drône Actuv. Crédit photo: DARPA

Ce type de drone est la nouvelle arme américaine. Elle est connue sous le nom de « Anti-Submarine Warfare Continuous Trail Unmanned Vessels », mais qui se résume à l’acronyme « Actuv ». Ce drone marin a pour objectif de surveiller les côtes américaines ainsi que de détecter les sous-marins ennemis. Cet engin dispose d’une longueur de 40 mètres et pèse 140 tonnes. Il a pris la mer officiellement le 07 avril 2016 le long des côtes californiennes dans le but de détecter d’éventuels sous-marins. Allant à une vitesse de 50km/h, cet appareil de surveillance maritime n’a pas besoin d’un équipage à son bord. Cela constitue un énorme avantage surtout lors des patrouilles en haute mer qui durent pendant des mois. Equipé de plusieurs capteurs, ce drone-bateau peut détecter un sous-marin à une distance de 1 km. Selon l’armée américaine, c’est déjà un exploit qui témoigne de la performance de ce nouvel appareil. Selon l’amiral franck Drennan, « Déceler la présence sonore d’un sous-marin naviguant au diesel dans des eaux agitées et très fréquentées, c’est à peu près comme identifier le bruit d’un seul moteur de voiture dans une grande ville ». La Navy n’a pas encore émis des commentaires concernant une militarisation de ce nouvel appareil. Mais il les peut qu’une version équipée de torpilles ou de missiles voit le jour si ce projet s’avère être concluant.

La France, à la pointe de la technologie

Le Sphyrna, premier drone marin français

Le Sphyrna, premier drone marin français. Crédit photo: SeaProven

De son côté, la France exploite aussi les avancées technologiques et teste déjà plusieurs prototypes de drones marins. En effet, la société mayennaise SeaProven dispose déjà d’un bateau qui dotée d’une autonomie qui devrait lui permettre de faire un aller-retour New York-Brest. Ce bateau a la possibilité de surveiller les zones pétrolières offshore, des parcs éoliens ou bien le trafic maritime. Le nombre de missions qui pourraient être effectuées par ce type d’appareil est très large, et augmente considérablement le pourcentage de réussite lors des missions de longue durée. Des écrans de contrôle sont situés sur la terre ferme afin de Controller l’appareil et voir tout ce qui se passe sur la mer.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire